Claude VANGANSBECK

Claude est né à Charleroi le 25 mars 1986. En couple avec sa douce Vanessa depuis 17 ans et papa d’une merveilleuse Lara âgée de 12 ans, il réside aujourd’hui avec sa famille à Fleurus depuis la naissance de sa fille. Ayant habité au Québec durant ses études, Claude a développé une addiction à l’adrénaline. Après avoir essayé le jet ski en location pendant quelques étés, il a finalement acheté une machine de loisir. C’est un pilote du championnat de Belgique qui lui a proposé de venir participer à la compétition qui se déroulait sur des lacs ou des cours d’eau à différents endroits du pays. Etant de nature curieuse, il y est allé pour s’amuser avec ses petits moyens financiers.

Mais étant challenger dans l’âme, il décide de continuer toute la saison et termine 3ème au classement général du championnat à force de persévérance, d’apprentissage, de régularité et de combativité. Motivé par le plaisir pris avec d’autres pilotes, il emprunte alors de l’argent à la banque pour l’achat d’une machine neuve et pouvant rivaliser avec les autres concurrents. « Au début, j’avais l’impression de me battre avec une Golf contre des Porsche » se remémore Claude. Avec ce Kawazaki 15F, il va remporter le titre de champion de Belgique 2 années consécutives. Il participe aussi au championnat d’Europe de vitesse où le manque de participants lui facilitera l’accès au titre de champion d’Europe et du monde.

Lassé par la catégorie avec des moteurs atmosphériques, il décide de partir faire, en plus du championnat de Belgique de vitesse, les championnats d’endurance sur des machines plus puissantes, en Europe et autour du monde, selon les budgets disponibles. Cette première expérience en endurance par équipe dans le Grand Canyon de Lake Havazu près de Las Vegas lui permet de décrocher une magnifique 3ème place. Une compétition très relevée qui lui a révélé une vocation ! Calude décide alors d’arrêter les courses de vitesse en Belgique et il part à la conquête de l’Europe. Lors du championnat AquaX d’endurance, qui se déroule en bord de plage en France, en Angleterre, en Espagne, ou même en Belgique, il remporte en 2017 et 2018 le titre de vice champion d’Europe amateur.

En 2017, il tente aussi le championnat du monde par équipe Jet Racer o il décroche la 4ème place en Martinique, suivi du Maroc où il arrache une 3ème place mondiale dans une catégorie pro avec des machines de plus de 300 chevaux pouvant atteindre des vitesses allant jusqu’à 130km/h pour les plus rapides. Il revient en 2019 avec une nouvelle machine, mieux maîtrisée, mais faisant rencontrer énormément de problèmes mécaniques à son fidèle ami et assistant Thomas Danckaerts qui le suit partout depuis 4 ans. Un seul objectif sérieux à atteindre, devenir champion du monde dans cette catégorie pro en pilotant seul contre des équipes de 2 ou 3 pilotes !!! Cela permettra d’évaluer la possibilité d’aller en 2020 affronter les pros GP en solo. Pari réussi ! Après le 1er round en Indonésie en mars où il revient avec la 2ème place, et très peu de points qui le séparent du 1er, Claude affronte tous les problèmes avec la machine et parvient à marquer les points nécessaires pour remporter son premier titre de champion du monde.

Voyager pour vivre sa passion peut sembler être le rêve… Mais c’est au détriment de la vie de famille ! Il a heureusement toujours pu compter sur la confiance et l’amour des deux femmes de sa vie. Claude a aussi la chance de pouvoir être suivi par un grand professeur de kiné thérapie, lui aussi Carolo, Jean-Marc Trovarelli. « C’est grâce à tous ces gens que j’ai pu arborer fièrement le trophée de champion du monde et je les remercie énormément » conclura cet espoir Carolo.